Faire son potager (Étape 7)

Projet potager la suite

Faire son potager (Étape 7)

Tout doucement votre potager prend forme, vos graines et plants poussent, grandissent. Vos aromates embaument, vos fleurs embellissent.... bref c'est beau la nature.

Pour que tout se passe bien de la plantation à la récolte, il va falloir chouchouter tout ce beau monde : arroser un peu mais pas trop, butter vos pommes de terre pour quelles ne voient pas la lumière du soleil, pailler encore et toujours, adapter vos tuteurs selon les besoins, observer quels sont les auxiliaires qui vont vous aider à réguler les petits gourmands qui voudraient déguster vos légumes avant vous !!

L'arrosage

Arrosez en fonction des besoins en faisant attention à l'heure d'arrosage. Le matin, privilégiez l’arrosage aux pieds des plants car actuellement il fait très chaud et le soleil brûle !! Il est tout de même préférable d’arroser le soir car les plantes pourront absorber l’eau durant la nuit. Si elles flétrissent aux heures chaudes, c’est pour se protéger.

Butter vos pommes de terre

Quand les feuilles arrivent à plus de 20 cm, il est temps de former une butte à la base de vos feuilles pour que les futures pommes de terre restent bien dans l'obscurité ! Cette manipulation pourra être refaite d'ici 10 ou 20 jours.

Quels sont les avantages du buttage ?

• Assouplir la terre pour favoriser le développement du pied.
• Protéger contre les intempéries.
• Abriter de la lumière.
• Limiter les mauvaises herbes et par conséquent le désherbage.
• Obliger la plante à pousser à la verticale.

Le principal atout d'un buttage des pommes de terre réussi est d’éviter qu’elles ne poussent à la lumière. Si une pomme de terre est exposée à la lumière, elle verdit. C’est un phénomène naturel, la pomme de terre produit un alcaloïde appelé solanine (substance toxique). Au moindre contact avec la lumière, elle devient verte, amère et impropre à la consommation.

Le paillage

Tout au long de la saison le paillage s'entretient. Au fur et à mesure du prélèvement des légumes et des modifications qui peuvent intervenir dans vos parcelles, vous pouvez ajouter de l'herbe de tonte (ici j'ai un voisin très méticuleux avec sa pelouse, toutes les semaines j'ai un approvisionnement frais!!)

Les tuteurs

Attention à la façon dont on attache les plantes aux tuteurs pour ne pas les blesser. Attention aussi aux matériaux choisis qui doivent être naturels et dégradables, sinon vous retrouverez vos morceaux de fils plastiques partout l'an prochain !! Privilégiez du raphia...

Les insectes au jardin

 La lutte contre les pucerons

Si vos légumes sont envahis de pucerons, c’est peut-être de votre faute !! En effet, un excès d’azote peut entraîner une invasion de pucerons. Les apports de purin d’orties (très riche en azote) doivent être raisonnés et limités au début de croissance. Certaines plantes sont plus fréquemment sujettes à l’attaque des pucerons comme les fèves ou les haricots. La meilleure solution est de prendre patience car les coccinelles viendront sans tarder s’installer sur vos plants dans la mesure où vous avez conservé des orties en bordure de votre potager. www.un-jardin-bio.com/pucerons-au-potager

Bon à savoir :

Le fait de pulvériser vos légumes afin d’éliminer les pucerons peut nuire aux coccinelles et à leurs larves. En effet, les jeunes larves de coccinelles sont noires et petites comme des pucerons au tout début de leur développement donc vous détruirez indistinctement les ravageurs et leurs prédateurs naturels.

 Si votre potager est riche en biodiversité, la lutte biologique se fera naturellement. Très vite les auxiliaires viendront à votre secours si vous leur en laissez le temps !!
Rappel : L’étape 1 vous a donné de nombreuses clés pour accueillir la biodiversité !