Index de l'article

Développement des circuits courts

Le développement des circuits courts vise un approvisionnement en produits de qualité, sains et locaux accessibles à tous. Ils renforcent le lien entre producteurs et consommateurs et consolide l’image des productions locales, ils permettent de maintenir et développer l’économie de proximité dans le territoire. Pour cela, il est important de mener des projets de valorisation et de qualité pouvant aussi apporter une plus-value aux productions locales, tout en assurant aux consommateurs des conditions de production saines et respectueuses de l’environnement et des traditions locales.
Le projet veut porter des filières de valorisation durable, présentant un intérêt économique pour les acteurs des filières agricoles et agroalimentaires, encourager l’évolution des pratiques, faciliter la communication et l’information sur les produits engagés dans des systèmes alimentaires de qualité et soutenir la production agricole de montagne. L’identification et le développement des filières vont donc de pair avec un travail depuis l’accompagnement des producteurs jusqu’à l’information des consommateurs.
Cette étape doit permettre de connaître la production mobilisable sur le territoire, d’initier les partenariats entre les producteurs, distributeurs et transformateurs, puis de mettre en place la contractualisation sur les futurs approvisionnements. Les rencontres entre les acteurs sont menées dans le cadre de l’équipe projet et permettent de créer du lien entre les différentes parties prenantes, de définir ensemble des projets collectifs sur les actions à mener pour organiser des circuits de proximité qui répondent aux besoins de chacun (logistique, plateforme d’achat, regroupement…).
Ce travail est mené en collaboration avec des partenaires experts dans les différents secteurs concernés (Chambre d’Agriculture, PNR, Association Addicterra, Alterresnatives66…). Il passe aussi par un travail de prospective pour identifier les initiatives qui font leur preuve sur les filières agricoles et les territoires engagés dans l’alimentation durable.

Imprimer