Index de l'article

Développement de pratiques durables

Cette phase permet de travailler sur les actions qui accompagneront le changement de pratiques sur toute la chaine alimentaire, depuis la production, la distribution, la transformation jusqu’à la consommation et le recyclage.
Elle s’appuie sur un recensement des outils, supports, guides et démarches existantes, ainsi que les dispositifs et financements mobilisables pour soutenir les acteurs dans la mise en oeuvre et les investissements nécessaires. Cela passe aussi par la définition de cahier des charges sur les pratiques attendues, pouvant mener à des labellisations. Notre territoire ayant un pôle de Recherche et Développement, elle inclue les projets pouvant apporter des innovations dans les pratiques par l’utilisation des énergies renouvelables.
L’objectif est de proposer un accompagnement et un soutien aux acteurs qui souhaitent s’engager, d’identifier les dynamiques collectives qui faciliteront à la fois la mise en oeuvre, apporteront une plus-value dans le développement local et pourront augmenter la valeur ajoutée des produits locaux.

Pour la production, il peut s’agir d’aide à l’installation, à la transition ou l’acquisition de pratiques de l’agriculture durable, qui s’appuient sur les connaissances de l’agro-écologie, des démarches de labellisation qui peuvent donner une valeur ajoutée aux produits (labels qualité, Marque Parc, Bio…).

Pour la distribution, la Chambre d’Agriculture a la volonté de travailler avec nous sur le développement d’une labellisation des circuits de distribution de proximité et de qualité (traçabilité, conditions de transport, économie d’énergie…).
S’agissant des transformateurs, les professionnels ont fait remonter le besoin d’être accompagnés dans l’évolution de leurs pratiques liées à ces démarches de développement durable (gestion de l’approvisionnement, travail des produits frais, élaboration des plats…). Cela passe notamment par la formation des professionnels.

Enfin, pour les consommateurs, les professionnels nous sollicitent pour les accompagner dans la sensibilisation des convives au sein des structures, restauration collective comme traditionnelle, mais aussi dans les lieux d’achats. Il s’agit ici de définir des programmes d’actions de sensibilisation, d’information qui leur permettent de connaître les démarches engagées et de s’approprier de nouveaux modes de consommation.

Imprimer